Témoignages

« Nous avons eu la chance de faire les exercices spirituels lorsque nous (mon mari et moi) étions au début de notre vie d'adultes. Nous étions dans la vingtaine. Et ça fait plus de 22 ans que nous faisons partie de la CVX. Tout ce cheminement nous a apporté un bonheur profond qui s'appuie sur de vraies valeurs et nous aide grandement dans l'éducation de nos enfants. Jésus a vraiment transformé notre vie et notre manière d'être. » 
Hiep et Lan

« Mon appartenance à la CVX m'a ouvert des horizons, tant humanitaires que spirituels, à l'échelle mondiale. Son plus grand bienfait, l'oubli de mon "gros moi" pour une plus grande solidarité de partage.» 
Madeleine

« Je suis membre de la CVX depuis plus de trente ans et j'en suis fort heureuse. Faire partie d'un groupe est un soutien précieux et un stimulant merveilleux. » 
Monique

« J'ai vécu la démarche des Exercices spirituels ignaciens dans la vie courante, qui sont très modernes et d'actualité. Ensuite, j'ai joint la CVX où l'on se soutient par le partage de nos vies et par l'Évangile et aussi par des moyens pour regarder notre monde là où nous sommes pour que la paix, la justice et l'amour y soient de plus en plus. » 
Dominique

 

 

« Faire partie de la communauté représente pour moi à la fois un privilège, à la fois une belle décision de ma part de m'y joindre et de m'y engager. La magie ou, en langage ignacien, l'esprit du divin apparaît dans chacune de mes rencontres avec la communauté, tellement qu'une force, confiance et joie intérieures s'emparent de moi et réussissent à me nourrir longuement. » 
Marie-Claire

****************************************************************************************************************************************

Abraham, Isaac et moi

Le 25 février 2018, la communauté Emmaüs nous a fait vivre une récollection de Carême basée sur le texte de la première lecture du 2ème dimanche du Carême. Texte très difficile : Dieu demande à Abraham d’immoler (de tuer) son fils unique, prémisse d’une descendance nombreuse promise par Dieu à ce patriarche!

À partir du film de cette scène biblique, du texte (Ex 22, 1-19), de la grâce à demander (la grâce de me mettre en route dans la confiance en un Dieu qui désire me libérer) et de pistes de méditation, un bon temps de prière silencieuse nous était offert pour vivre une expérience spirituelle plus intense, un cœur à cœur avec Dieu.

Trois choses m’ont touchée plus profondément :

  1. À l’appel de Dieu, Abraham répond : «Me voici!»

  2. Isaac demande à Abraham, son père : «Voilà le feu et le bois, mais où est l’agneau pour l’holocauste?»

  3. Abraham répond : «Dieu saura bien trouver l’agneau…»

 

Mon cœur et mon âme choisissent de répondre à Dieu : Me voici. Ma démarche des exercices spirituels ignatiens, mon élection, la prière d’alliance, ma présence dans la  CVX depuis 1998, mes engagements dans mon quotidien me font encore et toujours dire : «Oui, je suis là» à l’appel de Dieu, même avec mes limites.

«…Où est l’agneau?». Avec les séquelles importantes suite à l’accident d’auto il y a 26 ans, je regarde mes expériences de vie et mes formations et je me demande à quoi tout cela peut bien servir.  Comme le feu et le bois, ces choses sont là, mais pour quoi faire? Je n’ai pas un diplôme qui mène à un travail, comme je l’avais espéré. Dieu a fait en sorte que je suive diverses formations et vive la vie que j’ai eue jusqu’à aujourd’hui. Je mets tout cela devant Dieu, en espérant qu’Il y trouve quelque utilité.

«Dieu saura bien trouver l’agneau…»  C’est là que j’ai reçu ma réponse d’Abraham : Dieu me met dans des situations, face à des évènements ou devant des personnes où ce que je suis et mes formations peuvent être utiles et utilisées.  C’est par des discernements en présence de Jésus qu’Abraham et Issac m’enseignent à faire confiance à ce Dieu qui me libère de mes inquiétudes, du sentiment d’être inutile, de ne pas voir ma participation à l’avènement de Son Règne que je désire tant.

Accompagner la démarche des Exercices Spirituels Ignatiens fait partie de mon désir et de mes formations à Le servir. 

Ces personnes, évènements et situations, en présence de Jésus, me font voir et ressentir que celle que je suis et ce que je fais peuvent Le servir en actualisant son testament : «J’avais faim et tu m’as donné à manger…» (Mtt 25, 34-40).  Ma vie de tous les jours et mon implication dans des organismes communautaires le démontrent. Et, du Pape François (09 mai 2015) : «Mais un catholique peut-il faire de la politique ? – Il doit ! – Mais un catholique peut-il s’immiscer dans la politique ? – Il doit ! Le bienheureux Paul VI, si je ne me trompe pas, a dit que la politique était une des formes les plus élevées de la charité, parce qu’elle recherche le bien commun.».  Saint Ignace nous suggère de rechercher le bien et le plus universel. L’engagement en politique en est un exemple, pour des lois visant le bien des plus démunis-es de la société.

Cette récollection a été un baume pour moi car j'ai ressenti l’amour prévenant du Père à mon égard, en fournissant Lui-même «le feu et le bois» et en pouvoyant Lui-même «l’agneau pour l’holocauste»!

AMDG – Pour la plus grande gloire de Dieu!

 

Dominique Cyr

Membre des communautés Compagnons de l’Enfant Jésus et La Vraie Vigne (Skype)

Partage sur la récollection de Carême 2018

CVX Canada français 2017 - 2020

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square